Il était une fois, en 1882

Il y a 140 ans, la maison dans laquelle mon mari, mes 3 enfants, notre gros bouvier des flandres et moi habitons actuellement fut construite. Ce que j'ai ressenti quand j'ai visité cette maison pour la première fois, c'est une chaleur et une atmosphère douce, calme et enveloppante. Je sais maintenant que c'est entre autres parce que la maison a connu et hébergé de grandes familles. Leurs joies. Leurs peines. Je sais aussi qu'elle était un lieu rassembleur et un endroit où les habitant(e)s du coin allaient acheter différentes victuailles, car à l'époque, la maison que nous habitons avait également une vocation de magasin général!


Disons que c'est une magnifique transition vers la vision que j'ai de notre projet Juliette & famille! À l'été 2021, j'ai eu la chance de rencontrer, au kiosque de notre ferme, Denise Carpentier Caya, femme d'Edwin Caya, petit fils du bâtisseur de notre maison. Vous dire que j'ai été émue de recevoir une missive manuscrite de sa part serait un euphémisme. Dans sa lettre, Mme Carpentier nous raconte son histoire à la maison dans laquelle nous vivons.


Je me sens privilégiée de pouvoir contribuer à faire vivre leur histoire et l'histoire de cette maison qui fait aujourd'hui partie de notre patrimoine. Plus que tout, j'aspire à transmettre à mes enfants et à qui voudra bien m'entendre, les précieuses connaissances que Mme Carpentier m'a partagées.



Voici la lettre de Mme Carpentier, adressée à mon conjoint Philippe et moi-même :


Septembre 2021


Pour toi Alisson et ton conjoint.

J'ai quelques données sur votre belle maison et la famille Caya.


La maison fut construite en 1882 par le père d'Urban, Oliver N. Au début on y trouvait là le magasin général de Wheatland. En 1888 le propriétaire y aménagea avec sa famille. Avant son décès, Oliver demande à son fils Urban de prendre possession de la propriété.


Urban est né en 1889. Il épousa Laura Lunch née en 1893. Neuf enfants sont nés dans votre maison. 6 garçons et 3 filles. Il fut un temps où il y avait beaucoup de vie dans cette grande maison. Durant les vacances d'été, de nombreux cousins et cousines venaient y faire des séjours. Le souper de Noël était toujours une belle réunion.


Avec le temps, les enfants sont partis travailler dans des villes différentes. La maison est devenue très tranquille.


Après le décès de Laura en 1967, Urban est demeuré durant quelques années. Étant devenu fragile à cause de son âge, il est allé vivre chez sa fille Mary-Claire et son gendre Ubald Grondin. Pour plusieurs années, la maison est restée vide.


Suite au décès de M. Urban en 1975, sa fille Mary-Claire et Ubald Grondin sont devenus les propriétaires.

Durant l'été, Mary-Claire et Ubald allaient voir l'état de la maison 3 fois semaine en été et une fois en hiver. À plusieurs reprises, il y avait des vitres cassées, les portes étaient brisées. Une fois ils sont arrivés et il y avait un feu dans un matelas. Étant devenus fatigués de réparer et d'être déçus de de voir le vandalisme, ils ont vendu en 1985 à Mariette et son mari.


Quelques années après l'achat de la maison, Mariette et son mari ont invité la famille Caya pour une visite. Nous étions très contents de voir comment ils aimaient vivre dans cette maison.


Des 9 enfants Caya, seule la fille Rosemond est vivante. Elle vit en Ontario. Elle aura 90 ans en novembre.


À vous deux, je vous souhaite beaucoup de bonheur avec vos enfants dans votre domaine.


J'admire le fait que vous faites revivre le sol pour aider les familles de vos employés [Patio Drummond] et d'autres familles en recevant vos paniers.


Si mon mari Edwin était vivant, il vous dirait comment les enfant Caya travaillaient dans le grand jardin pour récolter les légumes pour remplir le caveau à l'automne.


Alisson, merci pout ton accueil chaleureux lors de ma première visite.


Denise Carpentier Caya



Tout le plaisir était pour moi, madame Caya 💚

- Alisson



1 commentaire